En quête d’espace et de sens

Alex&Steph.jpg

Parisienne d'origine Thaïlandaise, Alexandra a toujours vécu en milieu urbain. Après avoir travaillé comme gérante en institut de massage, puis dans son restaurant Thaï, elle se convertit au massage et à un mode de vie orienté “bien-être”. Après plusieurs formations, d’années de pratique du massage en milieu urbain, suivies d’une expérience de “woofing” de 3 mois dans une ferme de cacao au Brésil, dans sa quête d’équilibre et de sens, une évidence finit par s'imposer à Alexandra : le besoin de nature et de reconnecter avec la Terre Mère.

Stéphane a grandi dans la campagne de la grande banlieue parisienne. Après 18 ans de vie citadine dans le cadre de ses études universitaires, de son métier de Graphic Designer, puis de professeur de Yoga, il décide en 2005 de s'installer au Canada. Séduit par les grands espaces et un mode de vie plus “humain”, il y reste 8 ans. Il y enseigne le Yoga et le Tai Chi et y apprend l'herboristerie traditionnelle ainsi que l'aromathérapie. De retour en France en 2013, Stéphane se reconstruit une vie en donnant des cours de Yoga et Tai Chi à Paris, tout en sachant que le retour à la capitale n’est qu’une étape vers d’autres horizons et à partir de laquelle de nouvelles perspectives pourront voir le jour.

Fin 2014 marque la rencontre d’Alexandra et Stéphane, au démarrage de laquelle ils évoquent ensemble leur besoin de vivre proche de la Nature. Très rapidement émerge le projet de proposer des retraites de Yoga et massages (création de ADITYAM en 2015), puis de trouver un lieu loin de l'agitation urbaine pour non seulement trouver un équilibre entre vie urbaine et nature, mais aussi pour y développer un projet autour des talents qui sont les leurs, en cohérence avec leur quête de sens. C'est ainsi que nait le projet de créer un lieu de ressourcement pour accueillir les retraites de Yoga et massages qu'ils organisent, mais aussi pour mettre ce lieu à la disposition des acteurs du bien-être en leur offrant un cadre propice à l’enseignement et à l’apprentissage.

Après plus d'un an de recherche du lieu idéal, Alexandra et Stéphane trouvent un vieux corps de ferme qu’ils décident de rénover et de mettre à leur goût en combinant le “D.I.Y.” (Do It Yourself), la simplicité volontaire et une décoration sobre et élégante en matériaux naturels. Après 18 mois de travaux, Le Clos des Lucioles voit le jour dans le Parc Régional du Haut Languedoc : un écrin de tranquillité, pause temporelle où il fait bon se déposer pour se recentrer sur l'essentiel : ici et maintenant.